La signature électronique

Depuis quelques années, et plus particulièrement depuis les années 2000, il est possible de signer des documents numériques au moyen de signatures électroniques.

Une invention datant des années 70!

Le procédé

Le mécannisme de signature électronique a été inventé dans un cadre militaire pour encoder des messages. Ce procédé cryptographique a été mis au point dans les années 70 et repose sur des algorithmes permettant de créé des clés privées et publiques pour chacun des utilisateurs. A partir de ces clés de nombreuses applications sont possibles...

Les usages

Dans les années 90, ce système est devenu public pour permettre son utilisation dans de nombreux domaines d'activité tels qu'internet, avec la sécurisation des échanges ou les transactions bancaires avec l'apparition des cartes à puce puis les signatures électorniques. Seul cette technologie a permi l'émergence de ces nouveaux usages.

La ou les signatures électroniques

La reconnaissance

La signature électronique a été rapidement reconnu par les états comme un moyen fiable de signer un document électronique. Les permières dispositions dates des années 2000 et permettaient d'effectuer des transactions grâce à ce moyen d'identification. Cependant, il faut attendre la décénie suivante pour que ce moyen devienne populaire et que la plupart des entreprises s'engagent dans cette transition numérique.

Pourquoi plusieurs signatures électroniques

L'un des frein au déployment de ce procédé fiable et sécurisé est la méconnaissance du grand public quant au fonctionnement des signatures électroniques. En effet, comme présenté précédement, la signature électronique est un procédé fiable reposant sur un algorithme. Il y a donc autant de signatures électroniques que de variante de l'algorithme permettant de géénérer les clés privées et publiques des utilisateurs.

Une réglementation stricte

Dans ce cadre, et pour clarifier la situation, certains états ou fédération d'états, comme l'Union Européenne ont mis en place une législation favorisant la normalisation des signatures électroniques et les documents numériques. Notamment en Europe, les utilisateurs sont surtout porteur de certificat électroniques qualifiés tel que décrit dans les Directives.

Conlcusion

Les signatures sont un nouvel outil indispensable aux particuliers et aux entreprises pour améliorer la gestion de leur administration et facilité les échanges avec leurs clients et leurs fournisseurs. Celles-ci sont déjà largement utilisées dans le cadre des transactions bancaires mais les utilisateurs ont, par méconnaissance, du mal à les utiliser en remplacement de leur signature manuscrite. Au regard des changements effectués ces dernières années, les personnes seront poussées d'abord par les états à se servir des signatures numériques. C'est le cas par exemple en France où la plupart des déclarations sont numériques et au Luxembourg où la plateforme Guichet.lu regroupe toutes les démarches administratives en ligne. Enfin, le passage au digital sera également une exigence des jeunes générations qui refuseront de faire un travail pouvant être automatisé ou simplifié.

Pour ces raisons, Suprasign vous présente les différents acteurs dans le domaine des signatures électroniques. En espérant que ceci vous soit utile. Si vous avez des questions, vous pouvez nous contacter grâce au formulaire de contact.

Nous suivre:


Newsletter